Matériel : Artists Paintstiks de Markal

La réception de ma commande chez Jackson’s art supplies

Je cherchais des bâtons d’huile solide qui sécheraient plus vite que les bâtons d’huile normale. En cherchant sur le net, j’ai découvert des bâtons d’huile solide utilisés en home déco et DYI pour faire des pochoirs. J’ai commandé quelques couleurs chez mon fournisseur anglais « Jackson’s art supplies ». Voici donc, accompagnés de quelques produits de la marque Gamblin, les Markal Artists Paintstiks.

Les Markals Artist Paintstiks

A l’origine utilisés dans l’industrie, ces bâtons de peinture sont une déclinaison pour artistes. Comme pour tous les bâtons d’huile, il faut enlever la « peau » qui les recouvre avant de commencer à travailler. Les Paintstiks Markal sont composés d’huile de lin siccative, de pigments et de cire.

Ma table de travail, une vieille belle authentique table à dessin suédoise Nike Eskilstuna. Je la présenterai dans un prochain post. Le thé est indispensable ! Ah, il faudra aussi que je parle du bol créé par une céramiste talentueuse…

J’ai enlevé la pellicule qui recouvre l’embout des bâtons. Cette « peau » est très élastique. J’ai utilisé un cutter pour faire une entaille légère et un couteau pour « peler ». Comme c’est très salissant, je travaille avec des gants et des petits chiffons de récupération.

Peinture en cours avec les bâtons Markal

Pour peindre, je fixe mes toiles coupées à la taille voulue, sur des supports rigides, avec des semences de tapissier pas complètement enfoncées. Cela permet de les retirer facilement avec une pince, et de ne faire que des petits trous dans la marge. Les adhésifs bleus maintiennent la toile pendant que je cloute. Sinon, il me faudrait au moins trois mains. Cet adhésif est léger, réutilisable, n’abîme pas les supports (toile ou papier), ne laisse pas de traces collantes lorsqu’il reste en place longtemps, et est suffisamment solide pour empêcher la toile de bouger.

L’utilisation des Artists Paintstik Markal

J’ai commencé ma peinture, avec une vague idée de sujet floral, me laissant guider par la palette très restreinte que j’ai à ma disposition des mauves, bleu pâle, saumon, roses, orange de Naphtol, etc… Ces bâtons Markal sont moins crémeux que les Sennelier, ils ont plus de consistance, ce qui me convient bien. L’enveloppe en carton permet de moins se salir les mains. (Mais il vaut mieux mettre des gants… 😉 )

L’utilisation des Artists Paintstik Markal.

Le mélange des couleurs est facile, directement sur la toile. On peut faire des aplats ou des traits. L’écriture peut être plus vigoureuse qu’avec les bâtons d’huile Sennelier. C’est vraiment un médium qui me convient bien. Avec un couteau à palette, ou un galet en silicone utilisé en cold wax painting, j’étale la pâte, réduisant les épaisseurs où je souhaite, faisant des fondus, des transitions.

La composition générale commence à prendre forme.

Un bâton de medium transparent permet de rendre les couleurs transparentes. Il permet aussi de fondre les couleurs entre elles en ajoutant un peu de transparence. Avec mon galet en silicone, je fonds le médium dans la couleur. Moins il y a d’épaisseur et plus la siccativation est rapide.

Recherche avec l’appli de retouche photo de mon téléphone portable.

J’utilise souvent l’application de retouche photo de mon téléphone portable pour faire des essais de couleur, de composition. Ainsi, je ne touche pas à la peinture originale.

Voici la peinture terminée : Les mimosas rouges, huile sur toile, 92X60cm

Voici la peinture achevée. Ces bâtons d’huile solide sont une belle découverte. Ils me permettent vraiment d’écrire la peinture, et c’est ce que je cherchais. La palette est assez actuelle, avec notamment cet orange de Naphtol lumineux et un blanc chaud très utile pour éviter l’effet plâtreux du blanc de titane. Les Paintstiks sont secs au toucher en 24 à 48h, tout dépend des couleurs. Dans des atmosphères plus humides, (comme en troglo 😉 )le séchage est plus long, mais moins long qu’une huile normale. On peut les mélanger à des médiums pour huile normaux, des médiums alkydes. Ici, j’ai aussi utilisé un certain violet alkyde en tube pour certaines zones et c’est parfaitement compatible avec les Markals.

Prête pour une autre peinture ! On voit mieux ma table à dessin Nike Eskilstuna 😉 Et, pour une fois, je peins sur une toile tendue !

Du coup, j’ai commandé d’autres couleurs de la gamme Markal Artists Paintstiks pour compléter ma palette. Notamment, une belle déclinaison de gris colorés, et des rouges renversants ! j’oubliais un dernier point : l’odeur d’huile de lin est trèèèèès prononcée… plus qu’une huile classique.